Un peu de culture Thaïlandaise

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Petit résumé de ce que nous avons observé et appris de nos 2 jeunes laotiens Hern & Joyce chez OMP, de Arnon à la petite ferme et François au Ganeshapark .

Il fait bon vivre

Il fait bon vivre au pays où les gens ne s’énervent pas, où les Tuk Tuk vont à 2 à l’heure, ou les plats délicieux se trouvent à tous les coins de rue et se partagent autour d’une table, ou l’on croise des moines souriants tous les 2 mètres (en tout cas à Nong Khai car à la frontière du Laos). Nous occidentaux ferions bien de prendre un peu de certaines de leurs attitudes : RIRE AUX ENFANTS, SOURIRE, RESPECT, … Néanmoins attention, nous ne sommes pas non plus dans le monde de Oui Oui (lalalala Oui Oui au pays des jouets !), nous verrons cela en fin d’article. D’abord savourons la douceur de vivre.

 Les symboles nationaux

Pour les Thaïlandais, il y a des choses absolument sacrées qui sont les bases de l’identité thaïlandaise. Désolé l’article sera pauvre en photos, nous nous apercevons que nous n’avons pris presque aucune photos des éléments que nous croisons à peu près tous les 100 m : ie Temples, Boudha et représentation de la famille Royale.

  • Le Roi et la Famille Royale

Les Thaïlandais aiment et respectent profondément leur roi, Sa Majesté Bhumibol Adulyadej (Rama IX) née en 1927 et couronné en 1950.  Le roi est omniprésent avec d’énormes affiches, tableaux dans toutes les villes, villages, écoles, établissements publics, sur les billets, pièces de monnaie, bus, train, Tuk Tuk.  Les gens ne tolèrent pas le manque de respect envers les membres de la famille royale – passés ou présents. Critiquer la monarchie ou manquer de respect à l’une de ses représentations, est plus qu’un tabou, il s’agit d’une infraction punissable par des lois de lèse-majesté très strictes (3 à 15 ans de prison). La police dispose d’une section spéciale d’informaticiens qui passent leur journée à patrouiller sur les réseaux sociaux pour repérer les commentaires négatifs et sanctionner. On peut aussi dénoncer quelqu’un qui aurait manqué de respect et la police est obligée de mener l’enquête. Mis à part ce sujet l’expression politique semble libre.

  •  L’hymne national et la nation

Tous les jours, à 8 heures et 18 heures, l’hymne national retentit dans les lieux publics. La plupart des gens se lèvent ou s’arrêtent de marcher. Il est apprécié de respecter cette pause en tant qu’étranger. Néanmoins, on a toujours entendu l’hymne chanté au loin à ces heures mais depuis 1 mois que nous sommes ici, nous n’avons jamais vu (à part à l’école) cette pause. On ne désespère pas de la voir, parait il que c’est assez impressionnant.  Par ailleurs, les Thaï adorent leur pays et le second degré sur la Thaïlande n’est pas vraiment apprécié.

  •  Le Wai thai 

Le wai (comme “why” en anglais) est le geste pour saluer, remercier ou s’excuser. Il y a 3 types de wai en fonction de la personne à qui l’on s’adresse : un jeune vers un plus vieux, le fait en joignant les mains devant le nez et en baissant la tête / Le plus vieux répond en joignant les mains devant la poitrine et en baissant la tête, ce wai se fait aussi d’égal à égal. LE 3ème wai est pour les moines, on explique après. Néanmoins, on ne fait pas le wai à un employé en service ou aux enfants. Plus les mains sont hautes et la tête inclinée, plus on montre de respect.

  •  Le Bouddhisme

90% de la population est boudhiste. Dans un temple et quand on rencontre un moine, il faut faire un wai, à la hauteur du front. Le moine lui ne répond pas. Les femmes ne peuvent pas toucher les moines et leur donner quelque chose directement il faut passer par un homme ou poser la donation ( Si quelqu’un connait une religion qui n’a pas de problèmes avec la femme, ça m’intéresse… ) . S’ils nous remettent quelque chose, il faut faire le wai avant de prendre l’objet.

 Les choses à faire
  1. Le leitmotiv est le Jay yen boudhiste (cœur froid ; je ne m’énerve pas; j’ai une vie non conflictuelle et serais ainsi récompensé dans une vie future). Personne ne s’énerve et ne crie. C’EST TROP BIEN ! Quand on est pas d’accord, on sourit en faisant un “Mai Mai” (non non). Du coup on prend le pli et on est 3 plus fois Zen : Zen parce qu’on est en vacances, Zen parce qu’il fait chaud, Zen parce que l’environnement est Zen.  Attention, cela ne veut pas dire que les Thai sont des stoïques, cela traduit simplement le proverbe Thaï : « lorsque le sourire n’est plus là, le couteau n’est pas loin »… Si on provoque un Thaï les choses peuvent s’envenimer assez vite.
  2. Bien se comporter quand on est invité  : Pas de chaussures à l’intérieur, faire des petits cadeaux, finir son assiette : il vaut mieux se servir plusieurs fois que de prendre une grosse portion dès le début et ne pas la finir, c’est irrespectueux car la culture du riz est difficile. Dans un repas thaï, à la maison ou au restaurant on partage, il y a plusieurs plats au milieu de la table et tout le monde se sert dans tous les plats. La fourchette est utilisée pour pousser la nourriture dans la cuillère, la cuillère est utilisée pour manger, pas de couteau car pas besoin.
  3. Cacher ses pieds qui représentent la partie la moins sacrée du corps. Ne JAMAIS pointer les pieds vers une personne, c’est la pire des insultes (comme un bras d’honneur en France). Quand on s’assoit dans un temple, c’est sur les genoux, les pieds derrière nous.
  4. Ne jamais toucher les têtes (sauf celle des petits enfants) qui est la partie la plus sacrée du corps. 
  5. Ne pas montrer du doigt, c’est agressif. Montrer de la main, la paume vers le haut, les doigts vers le bas.
  6. Ne pas passer derrière quelqu’un, passer devant, ou au milieu de 2 personnes qui se parlent en se baissant et en baissant la tete pour montrer que l’on s’excuse du dérangement. Idem, si les personnes sont assises et que l’on passe debout.
  7. Etre propre et frais comme un Thai. Bref ne pas se présenter tout transpirant ! Il faut donc éviter de marcher en plein cagnard et porter des vêtements adéquates.
  8. A l’école et dans les temples, épaules et genoux couverts. 

Bon pour les mauvais cotés, on est au pays du sourire certes mais tout le monde ne sourit pas, faut pas non plus rêver, il y a pleins de Thai qui font la gueule. Néanmoins, on a pu observer que c’était pas forcément à nous qu’ils tiraient la tronche mais à tout le monde, autres Thais y compris. Par ailleurs, nous n’habitons pas le pays donc nous ne savons pas … mais nous avons ouïe dire que les hommes n’étaient pas des tendres avec leur femmes; avec de l’argent on obtient tout, les femmes en particulier; les étrangers hors tourismes ne sont pas les bienvenus surtout pour faire un business meme si cela crée de l’emploi et le rapport sera toujours celui de l’argent. A noter, pour monter un business, il faut s’associer avec un Thai qui possédera 51% des parts afin d’éviter que la Thaïlande parte aux étrangers … A méditer … A noter également les occidentaux qui espèrent se ramener une jolie Thai qui se fera très bien à leur petite vie aux US ou en Europe risquent de vite déchanter.

 En synthèse, un superbe pays ou il fait bon d’y passer un long moment, après y vivre pour de vrai, c’est une autre histoire…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *