Bondi Beach – ou le mythe Australien

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

A Sydney, il y a 3 symboles : l’Opéra, le Harbour Bridge et Bondi Beach. Bon ben nous tant qu’à faire, on a choisi de pouvoir aller se baigner tous les jours. C’est un peu aussi parce qu’on s’y est pris 1 semaine avant pour trouver un appartement dans une haute saison. Et oui si on programme tout le voyage, y’a plus d’imprévu et de bonnes surprises comme ici.

et s’il vous plait les frenchies, se prononce Bondaïe comme why – pas Bondii  ! Pour la petite histoire, Bondi est un mot aborigène signifiant « le bruit de l’eau se brisant sur les rochers ».

Ici, absolument tout le monde est soit en bikini, soit en tenue de sport. Les filles sont toutes filiformes et musclées, les mecs supers musclés et super beaux, dixit les filles. C’est le culte du sport, je mange équilibré (gluten, salt, sugar free), je suis bien dans mon corps et donc dans ma tête. Le plus étonnant c’est que cela se passe en toute simplicité et décontraction, les gens ne s’affichent pas ni ne se dévisagent. Vers 17h c’est l’affluence, les costards et les tailleurs sont mis aux vestiaires pour aller à la plage bronzer, surfer ou courir. Beaucoup sont pieds nus : les écoliers rentrant de l’école ou dans les magasins pour faire les courses. N’oublions pas qu’il s’agit simplement d’un quartier de la capitale, à 20 minutes en bus du centre ville et de ses buildings !

Un petit aperçu vous donnera une idée de l’ambiance qui règne en ce lieu.

Et puis nous n’avons pas résisté à l’idée de faire un plongeon dans la fameuse piscine Bondi Iceberg. Le site est magnifique. Les vagues déferlent dans le bassin pendant que tu patauges dans l’eau, régénérée en permanence de manière naturelle.

De Bondi Iceberg, il y a une superbe balade le long des falaises qui amènent de plages en plages. Sur ce parcours qui reste sauvage même si goudronné, les beaux Australiens font leur jogging. Sur toutes les plages, il y a des piscines d’eau de mer gratuites afin de pouvoir faire des longueurs et échapper aux courants et vagues.

A Bondi Beach, les ‘”Lifeguard” sont toujours prêts à rendre service… les bikinis, les strings et le surf bien évidemment, tout y est ! Le spot est d’ailleurs plutôt sympa, les vagues sont bien longues et déroulantes, belle expérience. Il y a beaucoup de courants, les parties autorisées à la baignade sont très minces, seulement une vingtaine de mètres de surveillés sur les 800 que compte la plage. Et attention si vous sortez des balises, les Lifeguard veillent et ils ont du boulot. J’ai vu plusieurs noyades récupérées dues à ces courants, un peu comme les baïnes de chez nous, en plus fort. Chaque année, les sauveteurs secourent environ 2 500 personnes rien que sur la plage de Bondi ! Ils ont eu leur programme TV dédié Le Bondi Rescue pendant des années. Les hélicos tournent en permanence, qui sont là également pour vérifier qu’aucun requin blanc n’approche des rivages… Il y en a de temps en temps et dans ce cas, les lifeguards demandent aux baigneurs de sortir grâce à leur jetski et alarme spéciale requin. Cela n’inquiète personne, aucun mort depuis 1937 car le système de sécurité est bien rodé et il y a l’été un filet de sécurité anti-requin. Finalement, ce n’est pas très fréquent, la dernière alarme était seulement vendredi dernier !

Sur les murs des escaliers de la plage, à côté du skate park, les graffeurs ont aussi leur spot, autorisé de plein jour. De belles œuvres pour certains que nous avons appréciés. Regardez le graffeur il a parfaitement le style Australien : ils sont soit blonds aux cheveux mi longs , soit bruns aevec les cheveux très court et la barbe.

Et pour terminer, une série des plus belles filles de la plage :

Bondi Beach, un lieu à découvrir ou à vivre !

One Comment on “Bondi Beach – ou le mythe Australien

  1. Méga top! 🙂 trop chouette! et la gay-pride parade aussi, une sacrée ambiance! ça doit changer de la thailande!

    …ici les jours se sont bien rallongés, du soleil en continu, mais ça reste frisqy…

    Vous mangerez du Kangourou?

    Bubulle et Rainbow vont bien, mais ils sont de plus en plus morfales… vous allez récupérer des brochets!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *